lindigomagcom
Le charme chic de la brasserie Excelsior à Reims

Bertrand Munier

L’Excelsior est assimilé à la ville aux Portes d’Or, à Nancy. Pourtant ! Un second établissement du même nom et également remarquable existe au pays du Champagne… à Reims. Focus sur une brasserie chic à « l’ancienne ».

Par Bertrand Munier


 Sous les ors de la brasserie rémoise. ©Alexandre Marchi
Sous les ors de la brasserie rémoise. ©Alexandre Marchi
Un établissement dans le concert des brasseries d’autrefois
 
Dans l’esprit des épicuriens du beau et du bon, les brasseries d’antan reviennent en force sur le devant de la scène grâce entre autres à des hommes d’affaires avisés.

À Reims, la brasserie Excelsior ne déroge pas à la règle grâce au discret mais talentueux Jean-Noël Dron à la tête d’un  empire gourmand. Nancéien d’origine, Strasbourgeois de cœur, il cultive sans nul autre pareil cet art de la discrétion.

Malgré tout, il peut être fier en égrenant le chapelet de ses établissements, sis à Paris (Bouillon Julien et Floderer) mais également à Strasbourg (Café Brant, Kammerzell…) sans oublier à Nancy avec l’historique et magnifique brasserie Excelsior, mâtinée des styles Art nouveau et Art déco.

Initialement un hôtel particulier puis le mess des officiers de Reims, la brasserie rémoise se pare de ses plus beaux atours sous l’impulsion de Jean-Noël Dron qui redonne des couleurs à une demeure séculaire dont le décor fait référence aux Wiener Werkstätte ou Ateliers Viennois.

Revampée par rapport à l’ancien propriétaire,
 « L’Excel » ne manque pas aujourd’hui de cachet tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, avec ses deux salles de restauration au rez-de-chaussée et à l’étage, ainsi que son intimiste terrasse ombragée disponible en période estivale.

La cage d’escalier conduisant à la salle de restauration du premier étage. Un voyage hors du temps. ©Alexandre Marchi
La cage d’escalier conduisant à la salle de restauration du premier étage. Un voyage hors du temps. ©Alexandre Marchi

Pascal Le Bihan, directeur d’exploitation, est entouré de Sébastien Boulonnois, chef de cuisine adjoint et de Mickael Blain, directeur de restaurant. ©Alexandre Marchi
Pascal Le Bihan, directeur d’exploitation, est entouré de Sébastien Boulonnois, chef de cuisine adjoint et de Mickael Blain, directeur de restaurant. ©Alexandre Marchi

Une cheffe au piano
 


Côté restauration, le directeur d’exploitation Pascal Le Bihan a donné toute latitude à l’expression d’ une cheffe, en la personne d’Amy Oudine Soumaré.


Son professionnalisme se traduit à la fois par une cuisine traditionnelle et créative. La choucroute au saumon et son beurre blanc servie avec beaucoup d’égard, rappelle le souvenir de Guy-Pierre Baumann, le génial créateur de la choucroute aux trois poissons.

Le tartare de bœuf charolais et ses pommes frites craquantes est un classique qui ne prend aucune ride. De son côté, le parmentier de canard à la sauce porto est savoureux et généreusement servi.

Quant au pavé de saumon à la crème d’oseille, il est accompagné de surprenants et délicieux lentillons de Champagne.

Comme quoi, cette terre champenoise engendre des produits de qualité autres que son universel nectar pétillant.

Une connotation locale avec le pressé de jambon et le pavé de saumon aux lentillons.  ©Alexandre Marchi
Une connotation locale avec le pressé de jambon et le pavé de saumon aux lentillons. ©Alexandre Marchi
Cet échantillon de plats fait suite à l’incontournable gratiné à l’oignon. Dans ce panel d’amuse-bouche, il s’ensuit notamment un vol au vent aux pointes de homard accompagné d’une envoûtante crème de crustacés.


Dans ce registre du feuilletage, le millefeuille d’avocats aux agrumes et chair de tourteau est tout aussi attirant. En ce qui concerne le pressé de jambon de Reims délicieusement rehaussé de crème au raifort, il est une anthologie au terroir régional.

Les inclinaisons marines ne sont pas en reste avec ses divers plateaux de fruits de mer

Pour clore ce carrousel du beau et du bon, tout en douceur et en finesse, les desserts apportent une note sucrée avec les incontournables crêpes Suzette, flambées en salle au Grand Marnier. Il en est de même avec le « champagnisssimo » aux biscuits roses, variété locale de cheese-cake.

Faux-filet de bœuf au poivre flambé au Cognac. ©Alexandre Marchi et le « champagnisssimo » aux biscuits roses  ©Alexandre Marchi
Faux-filet de bœuf au poivre flambé au Cognac. ©Alexandre Marchi et le « champagnisssimo » aux biscuits roses ©Alexandre Marchi
Noël et Nouvel-An… en fête !
 
Pour passer agréablement les fêtes de cette fin d’année 2019, en espérant qu’elles soient encore plus joyeuses que celle de 2018, Pascal Le Bihan et son équipe ont concocté des menus spéciaux.

Il sera possible de déguster des mets raffinés dans une ambiance cosy et chaleureuse, et ce, au rythme du ballet distingué et réservé d’un personnel attentionné pour ses clients.

Déclinaison de foie gras, carpaccio de noix de Saint-Jacques, casting d’huîtres, fricassée de ris de veau aux morilles, suprême de chapon fermier aux marrons et girolles, cœur de filet de bœuf, pavlova aux fruits exotiques, bûche au chocolat... aiguisent déjà les sens et les papilles.
 
Un décor à couper le souffle, une cuisine à la fois classique, inventive et gastronomique dans l’assiette, la brasserie Excelsior de Reims n’a pas fini de surprendre agréablement. Somme toute, une adresse incontournable !

Une belle adresse pour fêter les réveillons de fin d'année...@ Excelsior Reims
Une belle adresse pour fêter les réveillons de fin d'année...@ Excelsior Reims

 L’Excelsior ouvre ses portes tous les jours. ©Alexandre Marchi
L’Excelsior ouvre ses portes tous les jours. ©Alexandre Marchi
Plus d’Infos 
 




« Excelsior Reims »
 
96 Place Drouet d’Erlon
51100 Reims
 
Horaires :
 
Ouvert tous les jours
de 11H30 à 14H30 (15H00 le dimanche)


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :